La pub fait le mur !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 14 juillet 2015

Virey-sous-Bar

Le fantôme d'un Pikina résiste comme il peut au temps qui passe...

26_VireySousBar_1.JPG

27_VireySousBar_2.JPG

jeudi 30 avril 2015

La belle 88

C'est donc avec plaisir que nous retrouvons la N88 en ce week-end de juillet 2014. Et que nous en profitons pour saluer d'anciens murs... Et résoudre quelques palimpsestes.

20120421_Bessarioux.jpg
À Bessarioux, avant Costaros, ce Dubonnet, version "Carrée en bleu", présente une variante amusante : il était orné d'une bouteille. Et ce n'est pas tout, je n'avais pas pris la peine de décoder quand cette photo a été prise en 2012, mais l'apéritif a clairement pris la place d'une pub pour le Chocolat Cémoi !

20140720_Pradelles_1.jpg
À Pradelles, nous avons le plaisir de saluer à nouveau notre premier mur Pikina.

20140720_Langogne_1.jpg
Nous voici à Langogne, Lozère. Notre ami Total survit aux ravages du temps.

20140720_Langogne_2.jpg
De l'autre côté de la rue, son voisin, que j'avais autrefois classé dans les indéchiffrables,

20140720_Langogne_3.jpg
révèle en réalité une ancienne publicité Berger, dominant les restes de la marque Atlantic. Et enfin des bouts de message en lettre cursives que je ne décode pas.

20140720_GorgesDuTarn.jpg
Nous vous laissons profiter de cette jolie vue au fond des Gorges du Tarn. L'ami Éric vous assurera sûrement le gîte et le couvert. Dans notre prochain billet, nous verrons qu'il y a encore beaucoup à dire sur les ronds rouges...

mercredi 14 mai 2014

De trouvaille en trouvaille...

Cette toute petite route Cluny-Charolles n'arrête pas de nous surprendre. Quelques mètres à peine après le beau palimpseste montré il y a deux jours, je m'arrête à nouveau.

09_SteCecile_07.jpg

Une très belle publicité Pikina nous tend les bras. Remarquez le slogan, bien visible, "Apéritif fortifiant aux vins de France."

10_SteCecile_08.jpg

Sur le pignon, une évocation de Marseille que je ne décode pas.

09_SteCecile_07B.jpg

En bas à gauche, notons cette référence probable à la date du contrat liant le propriétaire à l'annonceur.

09_SteCecile_07C.jpg

Et enfin en bas à droite cette signature. Est-ce celle de l'artiste ?

dimanche 5 mai 2013

Une nouvelle énigme

Grigny, Charly, Millery, Chassagny, Montagny, St Laurent d'Agny... Nous sommes, comme vous l'avez deviné, dans le sud-ouest lyonnais. Avant les murs, amis lecteurs, j'ai toujours été attiré par la toponymie, notamment par l'utilisation fréquente de la lettre Y en fin de mot.

Aujourd'hui nous sommes à Taluyers (comment ça aucun rapport ?...) Nous circulons sur la D. 342, de laquelle nous vous avons ramené déjà quelques images (si-si, réfléchissez bien ou regardez la carte, ça fera un très bon exercice pour vos neurones !)

Taluyers_01_00.jpg

... Et je vous invite à réfléchir avec moi pour trouver quelle publicité a pu se trouver ici.

Taluyers_01_02.jpg

Les "Picoti-Picota" de Jessica ne nous aideront pas, je ne vous montre le graph que pour le plaisir des yeux...

Taluyers_01_06.jpg

... Avec un petit salut aux art(r)istes.

Taluyers_01_03.jpg

Le paquet de couleurs de gauche est résolument inutilisable, vous pouvez me croire, j'ai trituré l'image dans tous les sens !

Taluyers_01_04.jpg

Nous trouverons en revanche un solide indice au centre du mur : la marque qui a fait l'objet de cette publicité appartenait au groupe "Picon."

Taluyers_01_05.jpg Intéressons-nous à la bordure du toit. Nous ne voyons que le bas des lettres qui ont composé le mot initial. Et uniquement les dernières lettres. 5 "Jambes" comme on dit à l'école Primaire.

Je vous propose la solution suivante : autrefois, il y avait ici une grange ou une ferme de deux étages. Pour des raisons obscures à cet instant, elle a été réduite à un seul étage, emportant avec elle la publicité initiale, qui était non pas Picoti, non pas Picota, mais Pikina ?...

vendredi 22 mars 2013

Bienvenue en Haute-Loire !

J'adore la N88 ! Les paysages et les maisons changent avec les départements, les "pays" sont contrastés et paysibles, cette route est magique. Elle vaut aussi d'être parcourue en toute saison, pour les contrastes et la variété qui la caractérisent. (Pour la musique : Trenet, pour la science, Braudel... Et Stevenson pour la littérature, bien sûr !
Après la Lozère, la Haute Loire, une terre couverte de forêts riches en champignons.

Nous voici à Pradelles, classée dans les plus beaux villages de France et sur le GR70. Il parait que c'est une destination pour se ressourcer... Nous, cette fois en tout cas, on ne fait que passer.

Quand on chasse les murs, il faut regarder partout, et surtout derrière soi ! Au détour d'un virage, à contre-sens, une belle prise.

Pradelle01.jpg

(Désolé pour la goutte d'eau, il pleuvait...)

Pradelle02.jpg

Pikina... Une marque du groupe Picon, ce qui nous permet de faire une habile transition...